Le fonctionnement de notre AMAP

1 - Vous payez une adhésion à l'association.
10 euros pour l'année, de janvier à décembre
5 euros pour une adhésion à partir de septembre
Cette cotisation sert au fonctionnement technique et administratif de l'association
On clique ici pour télécharger le bulletin d'adhésion

2 - Vous passez un contrat / vous commandez
avec certains producteurs (légumes et/ou oeufs), ce contrat vous engage pour une durée déterminée et vous les payez d'avance. Pour d'autres (viande, fromages, miel, farine/huile et tisanes) il vous faudra passer commande en fonction des dates de leur venue.

LES LEGUMES :

Aurélien et Sandrine BAROIN,
maraîchers AB
légumes, petits fruits et produits transformés
Ferme des Oiseaux de Passage
Les Jarlets, 42310 SAIL LES BAINS
Tél. : 06 76 80 55 45
mail : fermedesoiseaux@yahoo.fr
Virginie LEFRANC,
maraîchère AB
légumes et petits fruits
42620 SAINT MARTIN D'ESTREAUX
Tél. : 06.73.69.45.70
mail : lefranc.virginie42@orange.fr


PRIMEURS :
petit panier : 7 € / panier moyen : 10 € / grand panier : 15 €
ÉTÉ :
petit panier : 7 € / panier moyen : 10 € / grand panier : 15 €
AUTOMNE / HIVER : 
petit panier : 8 € / panier moyen : 13 € / grand panier : 18 €
-> ATTENTION: les chèques sont exigés à la signature du contrat et encaissés au début de chaque mois


LES OEUFS, LES OVINS ET BOVINS :

Delphine GRANGE THEVENOUX,
agricultrice AB
Oeufs, viande d'agneau et de veau
Ferme de la Chassaigne
03120 BARRAIS-BUSSOL 
Tél. : 04 70 98 66 32
mail : fermedelachassaigne@orange.fr

1,80 € la boîte de 6 moyens
2 € la boîte de 6 gros


LES FROMAGES: 

Thierry DUCERF,
Fromages de chèvres
Les Grands Goubys
03 130 LIERNOLLES
Tél : 04 70 42 22 81

Faisselles chèvre (4x150g) : 3.50€ H.T
Faisselle chèvre (400g) : 2.10€ H.T
Chèvre frais ( 220g) : 1.80€ H.T
Chèvre affiné ( 90g) : 1.80€ H.T
Chèvre cendré ( 220g) : 2.10€ H.T
Chèvre assortiment (220g) : 2.10€ H.T
Fromage Fort (barquette 160g) : 3.00€ H.T


LES TISANES ET PRÉPARATIONS AROMATIQUES

Christine et Romain ROCHE,
herboristes AB
plantes aromatiques et médicinales
03 250 ARRONNES
Tél. : 06 61 24 09 65
mail : c3r@orange.fr

Sirops de fruits : 6 € les 50 cl et 3,50 € les 26 cl
Sirop de fleurs en 25 cl : 4 €
Sirop de plantes en 25 cl : 3,50 € en 25 cl
Tisane composée : 4 € les 20 g
Tisane simple : 3,50 € les 20 g


LES VOLAILLES


Daniel SENNEPIN,
volailles et lapins
La Noire, 03 230 BEAULON
Tél : 06 07 68 70 38

Pintade : 7 € le kg
Poulet : 9,80 € le kg
Canettes et lapins : 11 € le kg
Cuisses de canard, filets de poulets : 18 € le kg
Cailles : 21 € le kg
Râbles de lapins : 18 € les 380 g


LA VIANDE DE PORC

Flore HERVE et Yohann HINOT
viande de porc
Ferme de la Cure
03 130 LUNEAU
Tél : 07 70 97 85 41


LA FARINE :

Le Moulin GRIBORY,
Farines et huiles AB
03 120 CHÂTELUS
Tél : 04 70 55 01 24

Farine de blé : 1,44 € le kg
Farine d'engrain : 3,43 € le kg
Farine de blé kamut : 2,95 € le kg
Farine 5 céréales : 1,77 € le kg
Huile de noix : 7,70 € les 500 ml
Huile de Colza : 3,60 € les 500 ml
-> attention, prix HT


L'HUILE :

Les huileries de Lapalisse
38 avenue Charles de Gaulle
03 120 LAPALISSE
Tél : 04 70 99 10 52
leur site internet




3- Vous venez ensuite chercher tout ça :

Le vendredi soir
pour les légumes et les oeufs : tous les vendredis
pour le fromage : le premier et le troisième vendredi du mois
pour la viande : le premier vendredi du mois
pour la farine, l'huile, le miel, les tisanes : ponctuellement, une fois par trimestre

De 17h30 à 19h

L'espace économique, télécentre de Lapalisse
26 rue Winston Churchill

4- Mais en fait, qu'est-ce qu'une AMAP ?

L'AMAP est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne. Son objectif principal est de mettre en lien paysans et consommateurs, afin de créer un partenariat pour permettre aux premiers de vivre de leur production et de pérenniser leur métier, et aux seconds d'acheter à un prix juste des produits d'alimentation de qualité.

Le principe est simple :
·                Chaque semaine, l'agriculteur s'engage à livrer à chaque membre de l'AMAP un "panier" de fruits et légumes de saison de sa propre production, cultivés localement et vendus à un juste coût, du pain, de la viande, du poisson, du fromage, du miel…
·                Les membres de l'AMAP s'engagent à préacheter en début de saison une partie de la production pendant une durée qui peut aller de quelques mois à un an (en fonction de la saisonnalité et des types de produits). Cela permet à l’agriculteur de préfinancer sa production, ce qui est une vraie sécurité pour lui, compte tenu notamment des aléas naturels.
·                Chaque membre acheteur s'implique dans le fonctionnement de l'AMAP et s'engage à participer à des activités communes, comme des visites à la ferme, afin de (re)découvrir notamment les processus de production agricole et la vie de l'agriculteur.

Quel impact sur le territoire?

Modèle actuel
Modèle proposé
Pratiques agricoles intensives (recours massif à la chimie de synthèse, mécanisation violente, substances toxiques)
Production qualitative et quantitative satisfaisante (sans pesticides, sans additifs de synthèse et plus riche en nutriment)
Dépendance vis-à-vis de la grande distribution et des étalages uniformisés
Réappropriation de l'acte de se nourrir
Suprématie de l'industrie agro-alimentaire
Solidarité avec le monde paysan et un agriculteur en particulier
Interdépendance et mondialisation
Autosuffisance alimentaire
Rapport de force inégal entre producteurs et la grande distribution
Prix juste et sans dépendance vis-à-vis de la grande distribution
Destruction d'emploi
Créer et multiplier des emplois
Pollution
Réduire les transports des produits et minimiser les changements climatiques

Pourquoi créer ou adhérer à une AMAP ?

·                Encourager le monde paysan et un agriculteur en particulier car vous privilégiez leurs produits plutôt que ceux vendus par l'industrie agro-alimentaire.
·                Favoriser la qualité alimentaire car la Charte des AMAP demande à l'agriculteur de cultiver sans pesticides et sans engrais chimiques.
·                Valoriser les produits du terroir et la diversité alimentaire car l’agriculture bio favorise les variétés locales et rustiques. Elle propose à notre curiosité des fruits et des légumes oubliés (panais, rutabaga, topinambour), des céréales et des légumineuses (épeautre, millet, lentilles blondes) disparues du monde du « manger conventionnel ».
·                Maintenir les emplois et d'en créer de nouveaux car en consommant des produits issus de circuits courts vous dynamisez l'économie locale.
·                Proposer un prix juste et sans dépendance vis-à-vis de la grande distribution. En effet, du fait de l'absence d'emballage, de gâchis et d'intermédiaire, l'agriculture peut dégager un revenu décent, tout en appliquant un prix abordable.

Pour l'adhérent, cela lui permet de :
·                Se réapproprier l'acte de se nourrir : être informé de l’origine des produits, de la façon dont ils sont cultivés ou fabriqués et en quelle saison. Mais aussi, découvrir des variétés de fruits et légumes moins standardisés, apprendre la vraie valeur des aliments et du travail de l'agriculteur, et au final, les acheter à un prix juste.
·                Faire acte de solidarité avec le monde paysan et un agriculteur en particulier.
·                Sortir du rôle de simple consommateur et devenir acteur. Être adhérent à une AMAP signifie participer à la vie de l’association : se relayer pour la réception des paniers, organiser avec l'agriculteur des rencontres, des visites de la ferme...
·                Consommer local et durable pour encourager l’autosuffisance alimentaire, éviter les nuisances liées au transport ou encore au surplus d’emballages.
·                Prendre soin de sa santé : les aliments doivent être produits avec peu ou pas d’intrants chimiques de synthèse (engrais, pesticides). Souvent d’ailleurs, les agriculteurs membres d’une AMAP produisent bio ou tendent vers une production bio. De plus, fruits et légumes peuvent être consommés plus frais du fait de la proximité du lieu de culture (ce qui préserve leurs qualités nutritives).
·                Un prix des denrées juste et transparent, qui est le résultat des charges de production, y compris la rémunération du travail, divisées par le nombre d'abonnés à la ferme (les familles « s'abonnent » en effet à une part de la récolte). Il ne dépend donc pas de l'offre et de la demande, est indépendant du cours officiel des denrées et des rendements à l’hectare. En cela, il est une alternative à l'économie de marché dominante.

Pour l’agriculteur, cela lui permet de :
·                Pérenniser son emploi et vivre dignement de son travail sans être dépendant de la grande distribution, ni malmené par ses exigences exorbitantes.
·                Se libérer des soucis de commercialisation. Il retrouve ainsi la possibilité de pratiquer une agriculture écologique, de choisir librement ses semences, d'expérimenter et d’innover.
·                Redevenir un acteur social reconnu pour ses compétences et son rôle dans la société. Il peut renouer avec la notion de transmission de son métier et des savoir-faire liés à la terre.
·                Créer et multiplier l’emploi. En effet, l’agriculture bio ou paysanne est créatrice d'emplois : un agriculteur pour 2 hectares contre un pour 80 ha en agriculture conventionnelle.

Créer ou adhérer à une AMAP est donc un acte politique (choix d’un mode de production alternatif), social (on favorise le petit producteur plutôt que l’industrie agroalimentaire), environnemental et sanitaire (moins de transports, moins de produits chimiques).

2 commentaires:

  1. Une nouvelle année commence, remplie de bonnes résolutions et d’espérance.
    Qu’elle rime avec sérénité, épanouissement et prospérité pour tout les adhérents de l' Amap et « les autres ».
    Il n'y a pas de moment mieux choisi pour dire merci pour la gentillesse, les échanges et les compétences
    que nos gentils producteurs nous ont témoignés tout au long de l'année.

    Tous nos vœux pour 2015.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/agriculture-maraichers-bio-pas-riches-mais-heureux-16-12-2015-246336

    Les maraîchers, pas riches mais heureux.......

    RépondreSupprimer

Faites-nous part de vos commentaires...